Les frais de port sont offerts à partir de 300,00 € TTC d'achat.

SEVE

MANIFESTE POUR UNE REFONDATION ETHIQUE ET RESPONSABLE DE LA VITICULTURE AOC ET ARTISANALES:

SEVE est une association nationale de vignerons se reconnaissant dans la notion d’Appellation d’Origine Contrôlée, pensée et construite par le sénateur Joseph CAPUS dès le début du XXème siècle.

Les Vignerons de SEVE s’inspire de la pensée de cet homme qui n’eu de cesse de construire un système cohérent et susceptible de rendre compte de la diversité et de l’originalité des vins produits dans les grands terroirs français.

Le projet de l’Appellation d’Origine Contrôlée consacre :

-          L’originalité gustative d’un vin

-          Une histoire et des acquis collectifs, qualifiés d’usages locaux, loyaux et constants.

-          Le génie du lieu accepté jusque dans son « défaut ».

Les vignerons de SEVE, ne se reconnaisse pas dans les dérives de la viticulture moderne, jugent que la cohérence des AOC est en péril.

Le consommateur lui-même, n’a plus la certitude que derrière « l’étiquette » AOC il a la garantie de trouver un vin authentique, fruit d’une éthique de travail d’un paysan vigneron et image de son terroir, de ces cépages et de son millésime.

La confiance du public est en passe d’être perdue. La place du vin est remise en cause dans la société.

LES VIGNERONS DE SEVE S’ENGAGENT :

A toujours adapter leurs gestes à la nature changeante des millésimes sans chercher à la dénaturer par des techniques standardisatrices.

LES VIGNERONS DE SEVE DEMANDENT AUX POUVOIRS PUBLICS :

-          De prendre les mesures nécessaires pour le rétablissement d’un « label » public d’AOC crédible et fiable, refondant les AOC sur leurs principes d’origine, avec des exigences de qualité, d’authenticité, de diversité, de responsabilité, dans une perspective de viticulture durable.

-          La remise en cause de l’utilisation systématique de la chimie de synthèse dans les vignes et, dans la même logique des OGM et autres chimères. Toutes ces techniques déployées systématiquement au mépris du principe de précaution, cherchant à remplacer par des artifices humains des équilibres naturels complexes, créant en réalité des cascades de nouveaux déséquilibres et toxicités.

-          La reconnaissance, à coté d’une viticulture industrielle, d’une viticulture artisanale basée sur le respect des grands terroirs, des cépages ancestraux, des pratiques loyales et constantes respectueuses du millésime et de la matière première.