Les frais de port sont offerts à partir de 300,00 € TTC d'achat.

Vendanges 2016

AU MEPRIS DE TOUS NOS EFFORTS C’EST LA NATURE QUI DECIDE

Nous devons en permanence nous accommoder et nous mettre dans les meilleures conditions possibles tout en acceptant la sanction même si elle peut-être douloureuse. La nature sait aussi nous gratifier comme c’est le cas sur ce millésime 2016.

Tout a été difficile, très laborieux, une des années les plus compliquées à gérer. Des conditions climatiques assez souvent complexes à régir, souvent à la limite pour notre terroir. Au bord de la gelée (-2°) en avril dernier, plusieurs fois à la frontière de la grêle en mai et juin (des grêlons mélangés aux averses), une humidité assez sérieuse pendant le printemps et le début de l’été. En revanche nous avons eu les espaces temps suffisants pour bien positionner les traitements et surtout de mi-juillet à mi-octobre un temps exceptionnel, quelquefois au bord de la canicule mais toujours avec des nuits douces ou fraiches n’excédant jamais les 19°. Nous avons bénéficié pendant ce magnifique été de quelques épisodes de pluie toujours bien positionnées par rapport aux besoins de la vigne.

Nous avons pu stopper toutes les attaques de mildiou (au moins cinq), seulement quelques taches sur jeunes feuilles. Il faut remonter à plus de dix ans en arrière pour trouver une telle intensité. Le travail en biodynamie a porté ces fruits, mais c’est surtout, à tous les instants, la présence dans la vigne en matière de prophylaxie qui aura permis de maitriser le très bon état sanitaire. 

C’est une somme d’heures impressionnantes qu’il aura fallu consacrer au travail extérieur pour arriver à sortir le meilleur de cette année 2016 et nous sommes très fiers du résultat obtenu.

Les vendanges débutent le 13 septembre pour les blancs secs avec 7 jours de retard par rapport à 2015 et elles continueront après le 19 septembre pour les rouges. Des dates plutôt dans la moyenne des dix derniers millésimes.

Des vendanges idylliques, sans aucun stress, la qualité est splendide, nous aurons rarement atteint ce summum qualitatif (1982,1985 et 1989) avec un état sanitaire exceptionnel. Des conditions idéales pour, enfin, un niveau quantitatif élevé après trois années de vaches maigres.

Des journées ensoleillées et douces (25 à 26°) et des nuits fraiches (8 à 14°) ont marqué ces quatre semaines de vendanges. Cela nous aura permis d’éviter toute pression dans l’organisation du travail et de ramasser à la bonne période de maturité pour chaque cépage. Ce manque de stress devrait se faire ressentir très positivement sur les futurs vins.

Vivement les prochains mois pour découvrir réellement le vrai niveau de ce 2016, lorsque les fermentations seront finies et les vins dépouillés.