Les frais de port sont offerts à partir de 300,00 € TTC d'achat.

Vinifications en rouge

Nous produisons quatre types de vin sur le Domaine : le Pech de la Tillette, La Combe d’Avès, le Grand Tertre et le Sang.

Chaque vin correspond à des cépages bien précis, mais aussi à des terroirs différents. Ils sont tous les quatre vinifiés de manières différentes.

Pour déterminer la date des vendanges aucun prélèvement et analyse ne seront fait. Seul l’aspect visuel des raisins ainsi que leur goût permettra de déclencher le jour des vendanges. Les conditions météo ainsi que les prévisions d’évolutions de ces conditions climatiques sur  plusieurs jours sont également indispensable.

La vendange se fait toujours à la main, et nous sommes très exigeants sur la qualité du raisin. Un tri manuel est effectué à la parcelle, tous les grains et/ou grappes qui ne conviennent pas sont systématiquement éliminés. Pour réaliser des vins naturels cette étape est indispensable.

Pour obtenir des vins rouges il faut absolument que le jus du raisin macère avec la pellicule, les pépins et la pulpe. Ce sont ces éléments qui permettront d’obtenir la couleur, les tanins et les parfums. Nous cherchons aussi à obtenir des vins qui satisfassent notre palais et nous avons, il faut bien l’avouer des goûts particuliers. Pour ma part j’aime manger des fruits bien mûrs. Je préfère les arômes des fruits très sucrés et concentrés, je n’aime pas le fruit acide ou juste à maturité.  Cela veut dire que nous allons chercher à ramasser des raisins qui seront très mur. Tout aura donc été mis en place tout au long de l’année pour faciliter cette surmaturité des raisins et avoir un vin qui ne soit pas déséquilibré car trop riche en alcool.

La première étape de la vinification consiste à préparer la cuve à recevoir les raisins pour effectuer la macération. Comme nous allons faire macérer le jus avec les autres constituants du raisin il va falloir fabriquer un filtre au bas de la cuve, devant le trou qui sert à écouler le vin. Le filtre sera confectionné avec des sarments de vigne ainsi qu’avec des rameaux de genièvre (cueilli dans nos bois).

Le filtre sera maintenu en place avec des briques de terres cuites.

Une fois la cuve prête, nous pourrons la remplir. Lorsque les raisins arrivent à la cave (soit en caissettes, soit dans une petite benne autovidante) ils sont transvasés dans l’érafloir. Cela permet de ne garder que les grains de raisins (nous éliminons les rafles car elles amèneraient trop de tanin et d’amertume). C’est à ce moment-là que nous rajouterons le seul produit chimique que nous nous autorisons à rajouter au vin : le SO2 (ou soufre). Ce sont surtout ces qualités anti oxydante qui nous intéresse. 

C’est à partir de cet instant que chaque cuvée sera vinifiée de manières différentes :

LE PECH DE LA TILLETTE 

Ce vin est réalisé avec le duras, la Syrah et le Merlot. Les trois cépages seront récoltés à des dates différentes et donc vinifiés séparément.

La Syrah sera vinifié par macération carbonique, c’est une vinification en grain entier, les raisins étant vidés directement dans la cuve (pas d’érafloir). A la fin de cette première macération le raisin sera décuvé est envoyé au pressoir pour n’en récupérer que le moût). La fin de la fermentation se fera comme une vinification en blanc.

Le Merlot et le duras subiront une macération à froid. Cela consiste à ramener, grâce à une chambre froide, le raisin aux environ  de 10° pour que la fermentation ne puisse pas commencer. Cette technique permet d’obtenir une couleur assez intense avec beaucoup de fruit sans avoir de tanin (il faut de l’alcool pour extraire les tanins). Une fois le raisin refroidit il sera éraflé et mis en cuve pour une macération très courte (environ quatre à cinq jours). Deux à trois pigeages par jour seront effectués. Le décuvage est ensuite réalisé et la fermentation alcoolique se déroulera comme une vinification en blanc.

Lorsque les sucres auront été complètement transformés en alcool, il faudra  laisser le vin se déposer pendant 3 à 4 semaines.  Ce n’est qu’après que les trois cépages seront assemblés. Le vin restera en cave froide jusqu’au début du printemps et du réchauffement de la cave. Cet élevage se fera avec le gaz carbonique issue de la fermentation. Ce gaz protègera le vin puis la mise en bouteille se fera environ un an après la récolte. 

LA COMBE D'AVES

Les deux cépages qui constituent ce vin seront récoltés séparément (le Duras mûri quinze à vingt jours avant le Braucol). Le Duras et le Braucol seront vinifiés exactement de la même façon. 

Nous recherchons des vins tanniques il y aura beaucoup plus de pigeage sur cette cuvée, la macération plus la fermentation dureront environ vingt-cinq à trente jours.
Le soufre sera rajouté à l’entrée du raisin à la cave.

Lors du décuvage Le vin de goutte du duras et du braucol sont assemblé pour un élevage en cuve ciment qui va durer environ 30 mois. Le vin de presse du duras et une partie du vin de presse du braucol seront rajouté (en fonction du millésime et après dégustation) au vin de presse avant élevage.

Pendant cet élevage il peut y avoir un ou deux soutirage à l’abri de l'air (en fonction de la dégustation). Cette absence d'apport d'oxygène permet de garder le plus longtemps possible le gaz carbonique.

Une fois l’élevage terminé le vin sera soutiré avec une aération modéré. C'est la qualité de la matière qui déterminera si le vin a besoin d'être collé et/ou filtré. En règle générale nous évitons le collage et nous réalisons une très légère filtration. Même si le vin contient encore du gaz carbonique il sera mis en l’état en bouteille. Il n'y a pas de rajout de soufre au moment de la mise en bouteille.

Une fois cette mise réalisé le vin sera stocké en cave pendant encore 12 à 18 mois avant d'être commercialisé.

LE GRAND TERTRE

Le prunelard et le braucol seront vendangé à la même époque et en totale surmaturité.

Le soufre sera rajouté à l'entrée du raisin à la cave et après l'éraflage. 

Nous effectuons dès l'encuvage plusieurs pigeage (deux par jour). La macération ne durera que huit jours pour éviter une trop grande concentration en tanin. Le vin de goutte du prunelard et du braucol, plus le vin de presse du braucol seront assemblés et vinifié puis élevé en cuve ciment pendant douze mois. En fonction du millésime et de la dégustation il n'y aura pas plus de deux soutirages à l’abri de l'air pendant cet élevage.

Lorsque le vin est prêt nous effectuons un dernier soutirage avec une aération plus ou moins modéré, puis le vin sera collé ou filtré avant la mise en bouteille.

Le vin est commercialisé un mois après la mise.

LE SANG (pour le moment indisponible)

Le braucol et le prunelard de cette cuvée sont issue des vins de presse du Grand Tertre et du Combe d'Avès. Lorsque les vins de goutte ont été retirés de la cuve nous y laissons toutes les parties solides. Pendant trois jours nous pigeons journalière-ment deux fois (matin et soir) et au pied. Cela permet d'extraire encore plus de matière. 

Après pressurage les vins seront assemblés et élevés en fûts de chêne de la forêt de Grésigne (essence de bois locale).

Après douze mois d'élevage les vins seront soutirés avec très peu d’aération et mis en bouteille sans collage ni filtration et aucun ajout de soufre.

Ces bouteilles seront commercialisé de suite mais pourront attendre une bonne dizaine d'années avant d’être consommés.